Le cigare à la Une de L’Amateur de cigares – Horacio Jacques Chancel ltd 2016

L'Amateur de cigares – Dégustations Horacio – Cigaroscope 2017
2 juin 2017
L’Amateur de cigares – Dégustations Horacio – Cigaroscope 2019
9 mai 2019

Le cigare à la Une de L’Amateur de cigares – Horacio Jacques Chancel ltd 2016

HORACIO Jacques Chancel (Édition limitée 2016)

Cape : Équateur
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Nicaragua, Costa Rica
Dimensions : 130 mm × 55 (21,8 mm)
Module : Gros robusto
Prix : 14,40 € (au 1er mars 2019)

Lors de sa sortie très confidentielle en 2017, cette édition limitée nous avait déjà conquis. Elle était assez mal distribuée, et c'est tant mieux, car elle a ainsi pu bénéficier d’un peu de vieillissement pour atteindre aujourd’hui une maturation idéale. Ce gros Robusto vendu en coffret blanc verni de 15 pièces propose un blend harmonieux, en parfaite symbiose avec la personnalité charmante de Jacques Chancel, avec qui l’un des fondateurs d’Horacio avait des liens familiaux. L’animateur, disparu il y a cinq ans, nous avait accordé un entretien en 2011 (l’ADC, n° 81).

- Gabriel Valentin -

Horacio

La marque Horacio est encore discrète, mais elle a su se faire une place dans le coeur des amateurs avertis et est désormais disponible à travers l’Hexagone. Horacio, c’est avant tout l’histoire de trois amis qui, en 2006, ont décidé de lancer une nouvelle gamme mélangeant les meilleurs tabacs du Costa Rica et du Nicaragua. Fabriquée désormais dans la région d’Estelí au Nicaragua, la marque s’est développée d’année en année et propose maintenant une vingtaine de modules, Éditions limités comprises.


Aspect : Cape colorado plutôt terne et nervurée.
Tirage : Excellent.
Dégustation à cru : Étable, vieux tiroir, suint.

Dégustation après allumage :

Premier tiers : Le démarrage est ample. Ce gros robusto tire très bien, et le volume de fumée est important. Après des premières notes toniques et poivrées, la vitole se cale sur des saveurs dominantes de cèdre. La puissance est assez élevée, avec un ensemble équilibré et des arômes d’une belle finesse. La fin du premier tiers s’avère déjà complexe, et l’ambiance chaleureuse. Pointes de café et de cuir.
Deuxième tiers : La vitole gagne petit à petit en profondeur. Les arômes deviennent plus boisés et plus délicats, tout en restant frais et intenses. Très belle longueur en bouche. En milieu de tiers, la palette aromatique évolue encore vers des notes plus vertes de sous-bois et d’écorce fumée. L’ensemble est très enjoué, on ne s’ennuie pas un instant et on fume avec curiosité, presque avec impatience.
Troisième tiers : La fumée reste dense augmente. Les notes de café reviennent avec insistance, tout en gardant un équilibre assez remarquable. Beaucoup de mâche et de goût ! On hésite à brusquer le cigare, non seulement pour le garder à température idéale mais aussi pour en profiter plus longtemps. Le final est corpulent, sans surchauffe, et laisse une empreinte très longue en bouche.

Conclusion de L’Amateur :
Cette Édition limitée est tout simplement épatante. L’équilibre entre une palette complexe et une puissance bien présente du début à la fin est parfaitement maîtrisé. On obtient une vitole évolutive, riche, et dont l’assemblage a pu profiter d’un peu plus de temps de maturation depuis sa mise sur le marché. Un bien bel hommage.

Note de puissance : 7/10
Note d’arôme : 8/10
Persistance aromatique : 8/10

Comments are closed.